metier d'ecrivain public
 

 

 


 
 

 
 
 

F comme

Fausse élégance

L’élégance de l’écriture peut se définir comme un « choix heureux de mots et de tournures, d'où résultent la clarté du langage, l'aisance et la grâce du style » (1) Mais si l’on peut en déduire qu’une fausse élégance serait au contraire une tournure sans grâce et inutilement recherchée, nul dictionnaire ne se risque à en donner une définition. La notion de « fausse élégance » pourrait bien être subjective. C’est toujours l’autre, l’ignare prétentieux, qui serait coupable de cette faute de goût…

On pourra néanmoins se référer à ce que Marguerite Yourcenar dit de la manière de « bien parler aux hommes » : « Simplement, lucidement, sans lieux communs d’aucune sorte, sans concession à la paresse du lecteur, mais aussi sans obscurité voulue, […] sans rien sacrifier des complexités, des faits ou des pensées, mais en s’efforçant de présenter celles-ci le plus clairement possible. »

De même, les correcteurs d’examen s’accordent pour dire qu’il vaut mieux « une clarté appuyée que la confusion, ou que la fausse élégance d’une phrase de toute façon trop lourde ou trop appuyée ».(2)  On attend au contraire une langue simple, claire, correcte, évitant les facilités et les solécismes de l’oral.

A défaut de liste exhaustive, les rapports de jury d’examen fournissent également des exemples de fausses élégances dont les étudiants devraient se méfier :

juste pour «seulement»,
réaliser pour «prendre conscience de»,
initier pour «être à l’origine de»,
n’avoir de cesse de + infinitif pour «ne cesser de»,
délivrer pour «livrer»,
s’investir dans pour «se consacrer à»,
se démarquer pour «se singulariser»,
perdurer pour «durer»,
se devoir de pour «devoir»,
se retrouver pour «se trouver»,
s’auto-détruire, s’auto-suffire et même s’auto-aimer pour «se détruire»,            «se suffire» ou «s’aimer
(3) 


(1) 9e édition du Dictionnaire de l’Académie française.
(2) Alain RICCI, "Vingt dissertations avec analyse et commentaire", H&K, 2005. p. 18
(3) rapport 2008 du Jury Centrale-Supelec, épreuve de rédaction
 
 
 













 
Relecture et correction de mémoires

ecrivain.public@simplissimots.com
Tél. 03 80 49 06 96
Ecrire sans fausse élégance ni barbarisme - Style, bien écrire - art du bien écrire